dimanche 8 mars 2015

Du fameux verre à moitié plein / vide ... Et au sujet des glaçons

Bonjour

Je suis tombé sur linked in sur un post (linked in s'essaye aux facebookeries depuis quelques temps) présentant les deux fameux verres l'un faisant appel à l'optimisme car il est à moitié rempli de liquide l'autre au pessimisme car force est de constater que la moitié du verre ne contient pas de liquide et de se focaliser sur ce vide à coté de laquelle une phrase se voulant spirituelle dit en langue de Shakespeare donc :

The Pessimist Says 1/2 empty, The Optimist Says 1/2 full, The Sales Rep Says "Let's talk about benefits of ice"
Et le joyeux posteur y voyant là un message flatteur pour la profession de de vendeur de commenter :
Sales or innovators ?

J'en suis resté pantois.

  1. "benefits of ice" ... Où sont ils ?
    • Dans le refroidissement du liquide dont on pouvait regretter qu'il ne remplisse pas le verre parce qu'il était simplement parfait tel qu'il était ?
    • Dans le fait qu'en fondant le glaçon va diluer le liquide d'origine et par là même le dénaturer ?
    • Ou, simplement, dans le fait que le VRP a un stock de glace dont il doit se débarrasser ?
  2. C'est vraiment innonvant de cacher la misère avec de la glace ... Il me semblait que Mc Do le faisait depuis bien des années pour ses boissons !

Je suis donc parti dans un délire personnel

Prenons le problème par l'autre bout pendant quelques secondes

On a un verre à moitié plein ou vide de liquide ... Le verre est donc deux fois trop grand pour la quantité de liquide à contenir. Dès lors on peut se poser la question de savoir comment il se fait que nous n'ayons pas de verre adapté à la quantité de liquide que nous voulons y placer. Ce verre on a bien dû l'acheter pour boire dedans. Comment se fait-il que nous ayons pris celui là ?

Soit on ne connaissait à l'époque pas notre besoin et on a pris large. Mais à ce moment là pourquoi nous inquiéter du fait de sa trop grande volumétrie ?

Donc on devait connaitre notre besoin à l'époque ... On a peut être été un poil optimiste sur la quantité de liquide et de fait on est déçu mais il n'y a rien de dramatique là dedans. Pourquoi en faire tout une histoire ?

Donc on connaissait notre besoin et on était réaliste. Du coup on est allé acheter un verre et le vendeur n'a pas écouté notre besoin, comme d'habitude, et nous a refilé la came qu'il avait en stock sans trop se soucier des conséquences. Voire pire, il savait que le contenant serait un poil grand et que donc il pourrait réaliser une nouvelle vente de glace par exemple pour combler le vide, car l’acheteur est un gogo.

Ou le vendeur n'a pas vraiment compris le besoin et dans le doute a filé ce verre un poil trop grand. Ça lui coûtait quoi, franchement, de demander des éclaircissements. Non il ne l'a pas fait et a refilé un truc qui pouvait aller. Sans se soucier du besoin réel du client. Comme d'habitude !

...

Alors franchement le "Sales Rep" un "Innovator" ... sûrement pas. Ils ne l'ont jamais été et ne le seront sans doute jamais

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. Pas tous les jours. Alors soyez patient ...